Sous location

LA SOUS-LOCATION PROFESSIONNELLE, UN BUSINESS À PORTÉE DE TOUS

01/10/2021

faire de la sous location professionnelle

On entend souvent parler de cette fameuse activité de sous-location professionnelle et les rentes immobilières qui en découlent. Mais concrètement, en quoi cela consiste-il et comment se différencie-t-elle de la sous-location classique ? Est-elle vraiment légale ? Et comment peut-on générer du cash avec cette activité sans même être propriétaire ? Ça tombe bien, c’est le sujet de cet article.

La sous-location professionnelle : kézako, pour qui et pourquoi ?

Sous-louer c’est le fait de mettre à disposition une partie ou la totalité d’un logement pour une durée plus ou moins longue moyennant une contrepartie financière.

La sous-location dite professionnelle vous permet de louer des biens immobiliers qui ne vous appartiennent pas et qui vous permettent de vous générer des rentes immobilières. Comment ? Hé bien tout simplement en louant le bien plus cher.

D’ailleurs ça doit certainement vous parler car la sous-location professionnelle c’est entre autre de la :

Alors ce n’est pas un mythe. Investir dans l’immobilier sans apport et sans passer par la case banque est tout à fait envisageable. Et, sachez que ce domaine d’activité n’est pas exclusivement réservé aux agents immobiliers. 

Visionnez ma masterclass pour en savoir plus

Mais attention, si toutefois la sous-location professionnelle est légale, elle est très réglementée.

Quelle est la différence avec la sous-location classique ?

Que les choses soient claires, dans les deux cas il vous faudra l’accord du propriétaire. C’est indispensable.

Seulement, il y a bien une différence majeure entre ces deux activités et elle réside dans le type de contrat qui vous lie au propriétaire : le fameux bail.

La sous-location classique

Dans le cadre de la location traditionnelle, un bail d’habitation de type “loi 1989” est signé entre vous et le propriétaire.

Une sous-location classique peut intervenir de manière saisonnière et ponctuelle : on va par exemple sous-louer notre appartement le temps de notre absence (exemple : études à l’autre bout du monde pour une durée de quelques mois) pour ne pas avoir à payer un loyer. La sous-location classique est dans ce cas tout à fait légale à condition d’avoir au préalable l’accord du propriétaire et de ne pas louer le logement plus cher que le loyer que vous versez à ce même propriétaire. 

Dans ce cas précis, vous restez locataire du bailleur pendant toute la durée du contrat.

En d’autres termes, la sous-location classique est légale mais ne vous permet pas de générer du bénéfice.

La sous-location professionnelle

À l’inverse, avec la sous-location professionnelle, vous pouvez générer des rentes immobilières et donc du cash. Le bail utilisé dans le cadre de cette activité est complètement différent puisqu’il ne s’agit pas d’un bail régi par la loi du 6 juillet 1989 mais d’un bail commercial dérogatoire.

Il est toujours sujet de verser ce fameux loyer au propriétaire mais, les clauses de ce contrat vous permettent de faire sous-louer le logement plus cher.

Par exemple, si le loyer est fixé par le propriétaire à 800€, vous devrez bien évidemment lui verser ce loyer chaque mois.

Cependant, vous pouvez exploiter ce bien dans le cadre de la sous-location professionnelle en passant par les plateformes de location de courte durée telles que AirBnB ou Booking.

Vous fixez le prix de la nuit. Et vous encaissez toutes les marges. Sans reverser le moindre centime au propriétaire (sauf son loyer bien évidemment).

Personnellement je sous-loue 4 appartements qui me permettent de générer plus de 700€ de bénéfices par bien. Et comme vous êtes déjà avec votre calculatrice, je vous laisse faire le calcul.

Attention, j’insiste encore une fois que le bail de sous-location professionnelle est complètement différent de celui d’une location traditionnelle. L’un permet de générer légalement du cash-flow positif. Avec l'autre, vous risquez de tomber dans un very bad trip si vous ne respectez pas les clauses de votre contrat.

Sous-location professionnelle : est-elle vraiment légale ?

Oui. OUI. Et O.U.I !

Comme toute activité entrepreneuriale qui permet de se faire du bénéfice, la sous-location professionnelle est réglementée et il y a un cadre à respecter pour ne pas sortir du contexte légal.

Alors oui, il vous est tout à fait possible d’exploiter des biens immobiliers par le biais de la sous-location professionnelle, de manière légale, professionnelle et sans pour autant être agent immobilier.

Attention, j’insiste encore une fois que le bail de sous-location professionnelle est complètement différent de celui d’une location traditionnelle. Le contrat et les clauses sont spécifiques et je vous en parle en détail dans cet article.

Comment faire de la sous-location professionnelle ?

Qui dit activité professionnelle, dit posture professionnelle.

Ainsi, pour pouvoir exploiter un bien immobilier il vous faudra créer une société et adapter cette fameuse posture professionnelle pour réussir à convaincre le propriétaire de vous confier son bien. Car encore une fois, il vous faudra au préalable son accord pour pouvoir vous lancer dans cette activité.

Pour répondre en détail à cette question, j’ai publié le mois dernier, une vidéo à ce sujet sur ma chaîne Youtube.

Alors oui, comme toute création d’entreprise, il y a des démarches administratives. Cette activité de sous-location professionnelle n’y échappe pas. Et, parce qu’elle est particulièrement réglementée, il faut être accompagné pour éviter les faux pas. 

Vous l’aurez compris, la sous-location professionnelle est un business rentable, très juteux et à portée de tout le monde. Avec ce type d’activité, pas besoin d’être agent immobilier ou propriétaire pour investir ou de passer par la case banque pour investir dans l’immobilier. Pour en savoir plus sur la mise en place et l’automatisation de cette activité, j’ai préparé une masterclass à ce sujet que vous pouvez visionner à tout moment. 


Commentaires:


faire de la sous location professionnelle
Ingénieur automobile | Rentier | Coach | Formateur

Rentier depuis plus de 3 ans, par le biais de mon expertise et de mon expérience, j’ai fondé la formation “Easyloc Immo Éthique" pour accompagner les personnes souhaitant investir dans l’immobilier sans apport et sans contracter de crédit bancaire. Datadockée et éligible au CPF depuis mai 2021, la formation Easyloc Immo c’est la garantie d’une formation professionnelle de haute qualité